Actualités

VISITES MEDICALES DES SALARIES : QUELS CHANGEMENTS A COMPTER DE 2017 ?

La loi « Travail » du 8 août 2016 a profondément modifié les règles de suivi médical des salariés en supprimant la visite médicale d’embauche et en la remplaçant par la visite d’information et de prévention. Par ailleurs, la visite médicale périodique bisannuelle est également abandonnée au profit d’un suivi médical périodique, adapté dans certains cas à la situation du salarié. Enfin, la visite médicale est renforcée pour les salariés affectés à des postes à risques. Cette réforme est entrée en vigueur le 1er janvier 2017.

| Juridique & Social

VISITE MEDICALE.jpg

1 - VISITE D'INFORMATION ET DE PREVENTION 

Depuis le 1er janvier 2017, la visite d’information et de prévention se substitue à la visite médicale d’embauche. Elle a lieu dans un délai maximum de 3 mois à compter de prise effective du poste de travail. Pour certaines catégories de salariés, cette visite doit intervenir avant l’embauche.

 

L’objet de cette visite n’est plus de vérifier l’aptitude du salarié à occuper son poste de travail mais notamment d’interroger le salarié sur son état de santé, de l’informer sur les risques éventuels auxquels l’expose son poste de travail, etc.

 

La visite d’information et de prévention est renouvelée selon une périodicité qui ne peut excéder 5 ou 3 ans dans certains cas. La visite d’information et de prévention est assurée par le médecin du travail ou un des membres de l’équipe pluridisciplinaire du service de santé au travail et donne lieu à la délivrance d’une attestation de suivi.

2 - SURVEILLANCE MEDICALE RENFORCEE POUR LES SALARIES AFFECTES A DES POSTES A RISQUES

Les travailleurs affectés à des postes présentant des risques particuliers pour leur santé ou leur sécurité, celles de leurs collègues ou de tiers évoluant dans leur environnement professionnel immédiat (salariés exposés à l’amiante, au plomb, aux agents cancérigènes, etc.) doivent passer un examen médical d’aptitude, avant l’embauche, assuré par le médecin du travail. L’employeur peut être dispensé d’organiser cet examen s’il réunit un certain nombre de conditions.

Les salariés occupant des postes à risques bénéficient d’un renouvellement de cette visite, selon une périodicité que le médecin détermine et qui ne peut être supérieure à 4 ans.

À l’issue de l’examen médical, le médecin du travail délivre à l’employeur et au salarié un avis d’aptitude ou d’inaptitude.

3 - VISITE DE REPRISE DU TRAVAIL

Comme antérieurement, le salarié bénéficie d’une visite médicale, assurée par le médecin du travail, lors de la reprise du travail à l’issue de certaines absences (congé de maternité, maladie professionnelle, etc.). Toutefois, dès que l’employeur a connaissance de la date de fin de l’arrêt de travail, il doit saisir le service de santé au travail pour organiser l’examen de reprise le jour de la reprise effective du travail par le salarié.

 

Volet important de la loi « Travail », la réforme du suivi médical des salariés doivent être appréhendées par les employeurs afin qu’ils puissent répondre à leurs obligations en la matière. Contactez-votre expert-comptable pour un diagnostic personnalisé !

Notre objectif

Un accompagnement global personnalisé, à forte valeur ajoutée. Du sur mesure pour votre entreprise.

Plus d’infos

Des experts proches de vous

Avec 4 bureaux implantés dans le Var, nos professionnels vous accompagnent à toutes les étapes de la vie de votre entreprise.

Trouver un bureau

Plus de 50 ans expérience au service des entreprises

Nos professionnels vous accompagnent à toutes les étapes de la vie de votre entreprise, en se positionnant comme interlocuteur de proximité, capable d'apporter une véritable valeur ajoutée grâce à des services sur mesure.

Découvrir nos prestations